Normal view MARC view

Des Cendres en héritage : l'histoire de la CIA

Author: Weiner, Tim ; Rosenthal, Jean, translationPublisher: Editions de Fallois, 2009.Language: FrenchDescription: 543 p. : Photos.ISBN: 9782286051341Type of document: BookBibliography/Index: Includes bibliographical references and index
Tags: No tags from this library for this title. Log in to add tags.
Item type Current location Collection Call number Status Date due Barcode Item holds
Book Europe Campus
Main Collection
Print JZ5586.33 .U7 W45 2009
(Browse shelf)
001251814
Available 001251814
Total holds: 0

Includes bibliographical references and index

Digitized

Des Cendres en Héritage L'Histoire de la CIA Table Préface à la présente édition ....................................................................11 Note de l'auteur ........................................................................................17 Première Partie « Au début, nous ne savions rien » LA CIA SOUS TRUMAN 1945-1953 1. « Le renseignement doit être global et totalitaire » ..................... 25 « Quelque chose d'extrêmement dangereux ». 2. « La logique de la force » ................................................................30 «La sainte cause de la Centrale de renseignement ». ­ « Une organisation apparemment bâtarde ». ­ « Que veut l'Union soviétique ? ». ­ « Un apprenti jongleur ». 3. « Combattre le feu par le feu » ...................................................... 40 « Le plus grand service de renseignement du monde ». ­ « L'inauguration d'une guerre politique organisée ». ­ « Un seul homme doit être le patron ». 4. « Le grand secret » .......................................................................... 51 « On nous traitait comme des rois ». ­ « Le creuset de la confusion ». 5. « Un riche aveugle » ........................................................................ 57 « Moins on en dira sur ce texte, mieux cela vaudra ». ­« Nous ne voulions pas y toucher ». ­ « Nous n'allions pas rester assis sur nos fesses ». ­ « Quelle erreur avions-nous commise ? ». ­ « Une idée fondamentalement mauvaise ». 6. « C'étaient des missions-suicide » ................................................... 67 « Une tâche impossible ». ­ « Aucune indication convaincante ». ­ « Un danger incontestable ». ­ « Nous ne savions pas ce que nous faisions ». ­ « La CIA se faisait duper ». ­« Il y a des gens qui doivent se faire tuer ». 7. « Un vaste champ d'illusions » ........................................................ 79 « À moins de les tenir corps et âme ». ­ « Un plan bien conçu sauf que... ». ­ « L'avenir de l'Agence ». Deuxième Partie « Une étrange forme de génie » LA CIA SOUS EISENHOWER 1953-1961 8. « Nous n'avons pas de plan » ............................................................ 89 « Nous serions capables d'écraser le monde entier ». ­ « Une situation qui se détériore rapidement ». ­« Quelqu'un pour faire le sale boulot ». 9. « Le plus grand triomphe de la CIA » ............................................. 95 « La CIA fait de la politique par défaut ». ­ « Après vous, Votre Majesté ». ­ « Une étreinte passionnée ». 10. « Bombardez, je répète, bombardez » ......................................... 107 « Je suis venu pour manier le bâton ». ­ « Ce que nous voulions, c'était une campagne de terreur ». ­ « Considérer le soulèvement comme une farce ». ­ « Incroyable ». 11. « Et alors ce sera la tempête » ........................................................ 118 « Cette philosophie fondamentalement répugnante ». ­« Nous n'avons pas posé les bonnes questions ». ­ « Il y a des choses qu'il ne dit pas au Président ». 12. « Nous avions nos méthodes » .......................................................127 « Nous sommes tous des démocrates maintenant ». ­ « Un coup fumant ». 13. « Une bienheureuse cécité » .......................................................... 132 « Condamner tout le système soviétique. ­ « La CIA représentait un grand pouvoir ». ­ « Une bienheureuse cécité ». ­« La fièvre de l'époque ». ­ « ... risquent de provoquer d'étranges résultats ». 14. « Toutes sortes d'opérations à la noix » ...................................... 144 « Mûr pour un coup d'État ». ­ « Nous sommes arrivés au pouvoir sur un train de la CIA ». 15. « Une très drôle de guerre » ......................................................... 149 « La subversion par les urnes ». ­ « Les fils d'Eisenhower ». ­ « Les meilleures troupes que nous pouvions rassembler ». ­ « Ils m'ont inculpé de meurtre ». ­ « Nos problèmes s'amplifiaient d'année en année ». 16. « Il mentait aussi bien aux gens du bas de l'échelle qu'à ceux d'en haut » ..................................................................................... 160 «Il ne fallait pas montrer notre jeu ». ­ «Le prix qu'il nous faudrait payer ». ­ « Pour éviter un nouveau Cuba ». ­« Une position absolument intenable ». ­ « Depuis huit ans, je suis toujours vaincu dans ce combat ». Troisième Partie Causes perdues LA CIA SOUS KENNEDY ET JOHNSON 1961-1968 17. « Personne ne savait quoi faire » ................................................. 175 « J'avais honte de mon pays ». ­ « Prendre le seau d'eau sale et mettre un autre couvercle dessus ». ­ « Vous voilà maintenant dans l'oeil du cyclone ». ­ « Hors de question ». ­ « Le Président veut des résultats tout de suite ». ­ « Il n'y a rien par écrit, bien sûr ». ­ « Une véritable incertitude ». 18. « Nous nous sommes également fait avoir par nous-mêmes » ........................................................ 190 «Le secteur le plus dangereux du monde ». ­ « Fourrez ça dans une boîte et clouez-la bien ». ­ « La surprise, quasi totale, des services de renseignement ». 19. « Nous serions ravis d'échanger ces missiles » ........................... 198 « Ce serait fichtrement dangereux ». ­ « La solution que j'avais préconisée ». ­ « Tu risquais l'impeachment ». ­« Eliminer Fidel, en l'exécutant si nécessaire ». 20. « Bon boulot, pas vrai, patron ? » ................................................207 « L'ignorance et l'arrogance ». ­ « Nous avons récolté un tas de mensonges ». ­ « Personne n'aimait Diem ». ­ «Un manque total d' informations ». ­ « Qui a donné ces ordres ? ». 21. « Je croyais qu'il s'agissait d'une conspiration » ....................... 217 « Ce fut comme une décharge électrique ». ­ « Nous marchions sur des oeufs ». ­ « Les implications... auraient été catastrophiques ». 22. « Une dérive inquiétante » ...........................................................229 « Pour que personne ne puisse gérer le renseignement ». ­ « ... tiraient sur des poissons volants ». 23. « Plus de courage que de sagesse » ............................................. 236 « La guerre de McCone ». ­ « Un effort militaire qui ne nous apportera pas la victoire ». 24. « Le début d'une longue glissade » ............................................. 241 « Une guerre sainte ». ­ « Une réussite spectaculaire ». ­« Un terrain sûr du Sud-est asiatique ». ­ « Nous nous sommes simplement laissé porter ». ­ « Sincèrement et profondément perturbé ». 25. « Nous avons su alors que nous ne pouvions pas gagner la guerre » .......................................................................253 « Quadrature du cercle effectuée ». 26. « Une bombe H politique » .......................................................... 257 « Ce qu'ils ont précisément à l'esprit, c'est de le tuer ». ­« Un homme obsédé ». ­ « Une formidable plomberie ». ­« Souviens-toi : c'est un homme que tu tues ». ­ « Attacher une attention particulière aux considérations d'ordre politique ». 27. « Traquer les communistes étrangers » ..................................... 269 28. Quatrième Partie « Débarrassez-vous de ces clowns » LA CIA SOUS NIXON ET FORD 1968-1976 29. « Que foutent donc ces clowns là-bas à Langley ? ».................. 275 « Incurablement secrets ». ­ « Cogner sur les Soviétiques et cogner dur ». ­ « Il n'y a de vrai que la bonne vieille méthode ». ­ « Nous sommes conscients des enjeux ». ­« La démocratie ne marche pas ». ­ « Faites-moi bosser ces branleurs de la CIA ». 29. « USG veut une solution militaire » ............................................ 287 « Vous avez déjà votre Vietnam ». ­ « Ce qu'il nous faut, c'est un général avec des couilles ». ­ « La CIA ne vaut pas un clou ». ­ « Les conséquences naturelles et probables ». 30. « Nous allons déguster » ...............................................................297 « Tous les arbres de la forêt vont tomber ». ­ « Tout le monde savait que nous allions passer un sale moment ». 31. « Changer la conception d'un service secret » ........................... 303 « Hors du cadre fixé par la charte de l'Agence ». 32. « Un idéal fasciste classique » ...................................................... 307 « Arnaqué par un merdeux de général ». ­ « Le terrible prix ». 33. « Ce serait la fin de la CIA » ........................................................312 « Des squelettes vont sortir du placard ». 34. « Ici Saigon. Terminé »..................................................................316 « Cela a été un long combat et nous avons perdu ». ­ « Quinze années d'efforts qui ne débouchaient sur rien ». 35. « Inefficaces et froussards » .........................................................321 «On avait coupé les ponts à la CIA ». ­ « J'ai l'impression de m'être fait avoir ». ­ « La grandeur qu'incarne la CIA ». Cinquième Partie Une victoire sans joie LA CIA SOUS CARTER, REAGAN ET GEORGE H.W. BUSH 1973-1993 36. « Il cherchait à renverser leur système » ....................................331 « Ce n'était pas dans les règles du jeu ». ­ « Carter avait changé les vieilles règles ». ­ « Passer d'un conflit Blancs contre Noirs à un conflit Rouges contre Blancs ». ­ « Ces gens-là ont une culture bien à eux ». ­ « Un rôle de spectateurs ». 37. « Nous donnions, tout simplement » ........................................... 340 « Nous ne comprenions pas qui était Khomeiny ». ­« C'était plus qu'insultant ». ­ « Un acte de vengeance ». 38. « Un pirate opérant en freelance » ..............................................346 « Une fraternité vivant avec des oeillères ». ­ « Je vais m'occuper de l'Amérique centrale ». ­ « Je me fous du Congrès ». ­ « Un jour, les États-Unis ne seront plus là ». ­« Un plan brillant ». 39. « Peut-être dangereusement » ..................................................... 358 « Longtemps avec trop peu d'informations ». 40. « Il prenait un grand risque ».......................................................363 « Qu'est-ce que c'est que cette agence de renseignement que vous dirigez ? ». ­ « C'était de notre fabrication ». 41. « Arnaquer un arnaqueur » .........................................................367 « Ça ne vaut vraiment pas le coup ». ­ « Une idée super ». ­ « J'espère qu'il n'y aura pas de suite ». ­ « Personne au gouvernement américain n'était au courant ». ­ « Le silence s' éternisait ». 42. « Penser l'impensable » ................................................................378 « Ils ont vraiment fait une chose bien ». ­ « Nous avons laissé tomber ». 43. « Que ferons-nous quand le Mur tombera ? » ...................... 385 « Je ne pourrai plus jamais faire confiance à la CIA ». ­ « Et maintenant la mission est terminée ». ­ « S'adapter ou mourir ». Sixième Partie L'expiation LA CIA SOUS CLINTON ET GEORGE W. BUSH 1993-2007 44. « Nous ne disposions pas des faits » ............................................ 399 « Il n'y avait pas de réseau de renseignement ». ­ « Des représailles très efficaces contre les femmes de ménage irakiennes ». 45. « Pourquoi diable n'avons-nous pas su ? » ................................. 406 46. « Nous sommes dans le pétrin » .................................................. 410 « De la malignité pure ». ­ « Nous devons bien établir nos priorités ». ­ « L'échec est inévitable ». 47. « La menace ne pouvait être plus réelle » ................................... 419 « Une défaillance catastrophique ». -- « Nous continuerons à être surpris ». -- « Un bombardement de trop ». -- « La plus grande menace ». 48. « L'Agence a basculé » ..................................................................427 « Une coquille vide ». -- « Nous sommes en guerre ». -- « Je ne pouvais pas ne pas le faire ». 49. « Une grave erreur » ..................................................................... 435 « Nous n'avions pas de réponses à fournir ». -- « Des faits et des conclusions fondés sur des informations solides ». --« Les renseignements étaient d'une totale faiblesse ». --« Nous n'avons pas assuré la tâche ». 50. « Les funérailles » ....................................................................... 444 « Cela nous prendra encore cinq ans ». -- « Nous ne pouvons trouver de personnel qualifié ». -- « Un monde fermé ». -- « N'avouez rien, niez tout ». -- « Partout que des .......... étoiles ». -- « Organiser et diriger un service d'espionnage » Notes ..................................................................................................... 457 Index ......................................................................................................525 Remerciements ......................................................................................533 Crédits photographiques ....................................................................... 535

There are no comments for this item.

Log in to your account to post a comment.
Koha 18.11 - INSEAD Catalogue
Home | Contact Us | What's Koha?