Normal view MARC view

Le Droit du travail américain, un droit de l'entreprise: contribution à l'étude comparée du droit du travail français et américain

Author: Courtois-Champenois, Estelle Corporate author: Université d'Aix-Marseille Faculté de Droit et de Science Politique Centre de Droit Social Publisher: Presses Universitaires d'Aix-Marseille, 2002.Language: FrenchDescription: 613 p. ; 24 cm.ISBN: 2731403160Type of document: BookBibliography/Index: Includes bibliographical references and index
Tags: No tags from this library for this title. Log in to add tags.
Item type Current location Collection Call number Status Date due Barcode Item holds
Book Europe Campus
Archives
Print K810.33 .U7 C68 2002
(Browse shelf)
001209133
Available 001209133
Total holds: 0

Includes bibliographical references and index

Digitized

Le Droit du Travail Américain, Un Droit de l'Entreprise Contribution à l'étude comparée des sources du droit du travail français et américain Table des Matières SOMMAIRE ................................................................................................................. 9 ABRÉVIATIONS ......................................................................................................... 11 INTRODUCTION.......................................................................................................19 I - L'importance de la culture juridique.................................................................... 22 II - L'environnement politique du droit du travail...................................................... 26 PREMIÈRE PARTIE LE DROIT CONVENTIONNEL DES « ENTREPRISES ORGANISÉES » : UN APPORT ALÉATOIRE À LA CONSTRUCTION DU DROIT DU TRAVAIL TITRE I - L'incidence de l'idéologie fondatrice de la politique conventionnelle américaine sur la nature juridique de la convention collective......................................................................... 41 CHAPITRE I - La négociation collective : simple instrument au service de la paix sociale ou moyen nécessaire à la genèse d'une citoyenneté dans l'entreprise ?............................................................... 45 Section 1- La démocratie dans les relations de travail............................................... 46 § 1 - Le modèle de référence : la démocratie politique......................................... 47 A - L'élection syndicale dans l'ombre de l'élection politique........................... 47 a - L'évolution du mode de désignation du représentant des salariés............47 b - Une analogie fidèle à la démocratie représentative politique.................. 49 1 - L'idéal démocratique dans l'entreprise : principe majoritaire américain ou pluralisme français 9............................49 2 - La campagne électorale.................................................................51 B - L'inadéquation du modèle de référence au particularisme de l'entreprise...........................................................................................54 a - Les incohérences du raisonnement........................................................... 54 b - Les difficultés d'application......................................................................56 § 2 - L'incertaine défmition d'une démocratie propre à l'entreprise...................... 58 A - L'imparfait droit de participation des salariés dans l'entreprise américaine................................................................................................59 B - La contestable réserve du législateur américain......................................... 61 Section 2 - La préservation de la paix sociale au détriment d'une conception sociale de l'entreprise.......................................................... 61 § 1 - La négociation collective : un simple moyen pour garantir la paix sociale 7.........................................................................................62 A - La paix sociale : l'objectif principal de la loi..............................................62 B - La paix sociale : l'aboutissement souhaitable de la négociation collective..................................................................................................65 § 2 - Les solutions au service de la paix sociale.................................................... 65 A - La validité des clauses de paix sociale....................................................... 65 B - L'interdiction de certaines formes de mouvements revendicatifs...............68 Conclusion du chapitre..............................................................................................70 CHAPITRE II - Le renforcement de la nature contractuelle de la convention collective américaine au détriment de sa nature réglementaire......... 73 Section 1 - La nature contractuelle de la convention collective............................... 74 § 1 - L'analyse contractuelle................................................................................74 A - Un contrat par son mode d'élaboration...................................................... 75 B - Un contrat par ses effets.............................................................................77 § 2 - Les faiblesses de l'analyse contractuelle.....................................................79 A - L'originalité de la convention collective....................................................80 a - Des pratiques inhabituelles.................................................................... 80 b - Des règles légales et prétoriennes en marge du droit contractuel......... 82 B - La compatibilité du particularisme conventionnel avec l'analyse contractuelle..........................................................................................83 a - Un particularisme à nuancer...................................................................83 b - Une redéfinition nécessaire du droit contractuel ?................................ 84 Section 2 - La nature réglementaire de la convention collective.............................85 § 1 - Les effets d'un règlement............................................................................ 86 § 2 - L'institution d'un juge................................................................................... 88 Conclusion du Chapitre............................................................................................. 90 TITRE II - La convention collective américaine : l'expression de l'autonomie normative des partenaires sociaux........................ 93 CHAPITRE I - Les conditions d'élaboration de la convention collective.................... 97 Section 1 - La décentralisation américaine face à la centralisation française : étude d'une opposition estompée....................................... 98 § 1 - La négociation décentralisée.......................................................................99 A - Les raisons de la décentralisation.............................................................. 100 a - La définition de la décentralisation........................................................ 100 b - Une pluralité de raisons.......................................................................... 101 B - La défmition de l'unité d'élection............................................................... 103 a - L'ambivalente fonction de l'unité d'élection........................................... 103 b - Les critères de défmition de l'unité d'élection....................................... 105 § 2 - La négociation dans un cadre élargi........................................................... 107 A - Une négociation exclusivement consensuelle............................................ 109 a - La neutralité de principe du National Labor Relations Board (NLRB).110 b - L'arbitrage mesuré du National Labor Relations Board (NLRB)................................................................................................. 112 B - Les raisons d'une négociation sur une base élargie.................................... 114 a - L'uniformisation des conditions de travail............................................. 115 b - Les raisons tactiques.............................................................................. 118 Section 2 - La libre désignation d'un représentant exclusif des salariés.................. 119 § 1 - L'exclusivité de la représentation majoritaire des intérêts salariés...................................................................................................... 120 A - Les choix justifiés par l'exclusivité de la représentation........................... 121 a - La négociation des clauses syndicales................................................... 121 b - La discipline des salariés syndiqués...................................................... 123 B - Le respect des droits des minorités............................................................ 124 a - La diversité des correctifs...................................................................... 125 b - Le devoir de traiter les membres de l'unité avec équité et impartialité (duty of fair representation).............................................. 126 § 2 - La liberté de choix des salariés................................................................... 128 A - Une liberté positive.................................................................................... 129 a - La neutralité de principe de l'employeur................................................130 1 - La définition de l'organisation de salariés"................................. 131 2 - Caractériser l'attitude répréhensible de l'employeur................... 133 b - Les limites à la liberté des salariés : privilégier la négociation collective au détriment d'autres formes de participation.................... 135 1 - La menace de la section 8(a)(2) sur les plans de participation.......................................................................... 137 2 - Les solutions proposées.............................................................. 138 B - L'aspect négatif de la liberté des salariés................................................. 141 a - Le retrait de la confiance : la procédure de décertification................. 142 b - Une liberté négative individuelle......................................................... 143 Conclusion du Chapitre..........................................................................................143 CHAPITRE II - La création d'une norme collective.................................................. 145 Section 1 - L'obligatoire négociation d'un accord libre......................................... 146 § 1 - Une obligation de négocier de bonne foi (duty to bargain in good faith)....................................................................................... 147 A - La notion de bonne foi............................................................................. 147 B - Le contenu concret de l'obligation........................................................... 150 a - Des concessions librement consenties................................................. 150 b - L'aspect positif de l'obligation............................................................. 152 § 2 - La logique du libre échange : un incertain rapprochement contemporain des droits français et américain....................................... 155 A - La renonciation aux droits des salariés.................................................... 156 a - La définition de droits aliénables......................................................... 157 b - Les limites au pouvoir des partenaires sociaux................................... 161 B - Un outil de gestion................................................................................... 164 Section 2 - L'intime dépendance de la convention collective à l'égard de ses auteurs...................................................................................... 166 § 1 - Le changement d'identité du représentant des salariés............................... 166 A - La nécessaire stabilité de la représentation syndicale............................. 167 B - La déchéance du pouvoir de représentation............................................. 168 § 2 - Les événements affectant l'employeur....................................................... 170 A - L'effet du transfert d'entreprise sur la survie de la convention collective............................................................................................... 170 a - La disparition de la convention collective en cas de transfert d'entreprise.......................................................................................... 171 1 - La continuité de l'identité du personnel..................................... 173 2 - La continuité du fonctionnement de l'entreprise........................ 174 b - Les tempéraments à la rigueur de la règle........................................... 175 B - Le sort de la convention collective à l'occasion de l'ouverture d'une procédure collective.................................................................... 179 Conclusion du Chapitre........................................................................................... 184 CHAPITRE III - L'arbitrage, fruit de l'autonomie collective..................................... 185 Section 1 - L'arbitrage, témoin de l'existence d'un ordre juridique professionnel autonome...................................................................... 187 § 1 - Le libre choix de l'arbitrage........................................................................ 188 § 2 - La subordination de l'arbitre à la volonté des partenaires sociaux....................................................................................................191 A - La convention collective, loi de l'arbitre.................................................. 191 a - La définition conventionnelle des pouvoirs de l'arbitre....................... 192 b - L'incorporation des usages dans l'accord collectif.............................. 193 B - Un rapport d'ignorance entre l'arbitre et l'ordre juridique étatique.......... 197 Section 2 - La reconnaissance de l'ordre juridique professionnel par l'ordre juridique étatique............................................................... 199 § 1 - La force obligatoire des clauses compromissoires.................................... 201 A - Le respect judiciaire et administratif de la clause d'arbitrage.................201 a - La consécration judiciaire de la force obligatoire des clauses compromissoires.................................................................................202 1 - La jurisprudence de la Cour Suprême....................................... 202 1.1 : La naissance d'un droit fédéral protecteur des clauses compromissoires.......................................... 202 1.2 : L'interprétation extensive de la compétence arbitrale........................................................................... 203 2 - Les injonctions au service de l'arbitrage....................................204 2.1 : Le Norris-LaGuardia Act, obstacle au prononcé des injonctions.................................................................204 2.2 : Une exception au profit de l'arbitrage.............................. 205 b - La reconnaissance de la force obligatoire des clauses compromissoires par le National Labor Relations Board (NLRB)...............................................................................................206 1 - La déférence du NLRB à l'égard de l'arbitrage......................... 207 2 - Les critiques doctrinales suscitées par la jurisprudence du NLRB...................................................................................208 B - Une compétence judiciaire et administrative restreintes.........................210 a - L'intervention limitée du National Labor Relations Board (NLRB)...............................................................................................210 b - La compétence résiduelle du juge judiciaire.........................................211 1 - La jurisprudence Alexander v. Gardner-Denver......................212 1.1 : La solution de la décision Alexander v. Gardner-Denver.......................................................... 212 1.2 : La confirmation de l'existence de deux ordres juridiques distincts.......................................................... 212 2 - L'évolution de la jurisprudence Alexander v. Gardner-Denver.................................................................... 213 2.1 : Une confiance grandissante dans le fonctionnement de la procédure d'arbitrage.............................................. 214 2.2 : De la stricte séparation à la coopération des ordres juridiques en présence..................................................... 215 § 2 - La force obligatoire des sentences arbitrales.............................................216 A - Une intervention administrative mesurée............................................... 217 a - Les jurisprudences Spielberg et Olin...................................................217 b - Une attitude critiquée mais cohérente...................................................219 B - Un contrôle judiciaire limité....................................................................220 a - La réformation exceptionnelle des sentences arbitrales......................221 1 - Le contrôle des vices de procédure et la méconnaissance de la convention collective....................................................... 221 2 - Le contrôle de la violation de l'ordre public.............................. 223 2.1 : La solution jurisprudentielle.............................................224 2.2 : Un conflit inévitable entre les deux ordres juridiques.........................................................................226 b - la confirmation de la jurisprudence du National Labor Relations Board (NLRB)....................................................................227 Conclusion du Chapitre...........................................................................................228 CONCLUSION DE LA PREMIÈRE PARTIE..........................................................231 DEUXIÈME PARTIE LA PRÉÉMINENCE DES DROITS DE L'EMPLOYEUR : UN OBSTACLE À LA CONSTRUCTION D'UN DROIT DU TRAVAIL ? TITRE I - Le libéralisme : fondement du pouvoir unilatéral de l'employeur dans l'entreprise.....................................................................................237 CHAPITRE I - La définition d'un libre échange propice à l'épanouissement du pouvoir patronal............................................................................. 239 Section 1 - Le travail simple marchandise.............................................................240 § 1 - Une conception ancienne.......................................................................... 240 A - Une conception née des besoins du capitalisme...................................... 240 B - L'émergence d'une différence conceptuelle entre la France et les Etats-Unis....................................................................................241 a - Le travail, objet de propriété du travailleur......................................... 241 b - Les conséquences de la conception du travail marchandise : la protection de l'échange ou du salarié ?........................................... 244 1 - Le contrôle de constitutionnalité des lois américaines............. 244 2 - Les poursuites patronales contre les syndicats...........................245 § 2 - La conception traditionnelle : une réalité contemporaine?.......................249 A - La réalité de la dimension matérielle du travail...................................... 249 B - La force de travail aujourd'hui : une "chose ordinaire ou non ordinaire" 9........................................................................................... 251 Section 2 - La liberté contractuelle au service de l'employeur.............................. 254 § 1 - La liberté contractuelle à l'origine : l'époque du laisser faire.....................255 A - La maturation du concept de liberté contractuelle.................................. 255 B - La jurisprudence Lochner........................................................................ 258 a - L'arrêt Lochner.....................................................................................259 b - L'abandon de la jurisprudence Lochner...............................................260 § 2 - La liberté contractuelle contemporaine : une liberté perdue ?................... 262 A - Une liberté menacée.................................................................................263 B - Un principe rémanent...............................................................................267 a - La liberté contractuelle dans les relations collectives de travail......... 267 b - La liberté contractuelle dans les relations individuelles de travail............................................................................................... 268 1 - Le législateur.............................................................................. 268 2 - Le juge........................................................................................273 Conclusion du Chapitre........................................................................................... 275 CHAPITRE II - Le droit de propriété, fondement du pouvoir de l'employeur.......... 277 Section 1 - La définition du droit de propriété........................................................ 278 § 1 - Un droit fondamental pour les constituants................................................278 § 2 - La nature du droit de propriété : droit naturel ou droit conventionnel ?...................................................................................... 280 A - Un droit naturel et absolu.........................................................................281 B - Un droit de nature conventionnelle..........................................................284 Section 2 - Droit de propriété et droit des salariés.................................................. 286 § 1 - L'incidence du droit de propriété sur les relations collectives de travail.................................................................................................287 A - L'étendue et l'objet du droit de propriété................................................. 287 a - Un droit sur les choses......................................................................... 287 b - L'extension de l'objet du droit de propriété......................................... 288 B - Le droit de propriété de l'employeur, une défense contre les droits collectifs des salariés............................................................ 290 a - Egalité ou proportionnalité des armes ?................................................ 292 1 - Le lock-out................................................................................. 292 2 - Le remplacement des salariés grévistes.....................................294 b - Conception classique ou finalité sociale du droit de propriété ?.......... 298 § 2 - Le pouvoir de direction de l'employeur américain, corollaire du droit de propriété.............................................................................. 302 A - Le fondement juridique du pouvoir de direction de l'employeur : les termes du débat....................................................303 a - La théorie contractuelle.........................................................................303 b - La théorie institutionnelle..................................................................... 304 B - Le droit de propriété sur les services du salarié, source du pouvoir de direction de l'employeur américain...............................305 a - Les raisons d'ordre historique............................................................... 306 b - Les raisons d'ordre idéologique............................................................ 308 Conclusion du Chapitre...........................................................................................310 TITRE II - Les principaux instruments juridiques, support de l'expression du pouvoir patronal........................................................313 CHAPITRE I - Le pouvoir normatif de l'employeur : le manuel du salarié.............. 315 Section 1 - La nature juridique du manuel du salarié ("employee handbook")..................................................................... 316 § 1 - L'analyse traditionnelle : un simple guide des pratiques de l'entreprise. La négation du pouvoir unilatéral créateur d'obligations...........................................................................................317 A - L'impossible création unilatérale d'une norme obligatoire..................... 318 a - La conception classique du contrat américain : un marché.................. 319 b - L'attachement au contrat synallagmatique............................................322 B - L'analyse contractuelle traditionnelle, obstacle majeur à la force obligatoire du manuel du salarié........................................ 324 a - Une offre non caractérisée.................................................................... 324 1 - L'intention ferme de contracter................................................ 325 2 - La communication de l'offre.................................................... 326 3 - La précision de l'offre................................................................ 328 b - L'absence de "consideration".............................................................329 1 - Cause et "consideration"....................................................... 329 2 - L'inefficacité juridique du manuel en raison d'une conception classique de la "consideration".............................................330 2.1 : Manuel et charte d'entreprise : un rapprochement possible ?....................................................................... 331 2.2 : Une comparaison inopportune........................................ 332 § 2 - La conception moderne : le manuel du salarié, source de droit............... 334 A - La théorie du contrat unilatéral............................................................... 336 a - Le manuel du salarié et le règlement intérieur : une comparaison possible ?............................................................................................ 337 1 - Un contrat valide...................................................................... 338 2 - Une fiction juridique................................................................ 340 b - Une comparaison surannée................................................................... 342 B - La théorie du promissory estoppel.......................................................... 343 a - La théorie du promissory estoppel et l'engagement unilatéral : un rapprochement possible ?.............................................................. 345 b - Une assimilation impossible................................................................. 349 Section 2 - Les conséquences de l'analyse juridique............................................. 352 § 1 - Une source d'obligations soumise au pouvoir extinctif et "réformateur" de l'autorité patronale................................................. 353 A - Le pouvoir d'amendement de l'employeur : droit français et droit américain, une opposition de logique aujourd'hui irréductible............................................................................................. 354 a - Le droit du travail français : un droit "progressiste"........................... 355 b - La logique économique du droit américain......................................... 356 1 - L'explication dominante : l'offre de contracter pour un nouveau contrat....................................................................356 2 - Autres explications................................................................... 358 B - Le régime de la modification du manuel : des similitudes intéressantes avec le droit français........................................................ 360 a - Modification du contrat de travail français et modification du manuel américain : une comparaison surannée.............................360 b - Dénonciation de l'engagement unilatéral et modification du manuel : deux régimes assimilables.................................................................. 361 § 2 - La violation du manuel par l'employeur : l'ouverture d'un droit à réparation pour le préjudice subi........................................................ 363 Conclusion du Chapitre........................................................................................... 365 CHAPITRE II - Le rôle prépondérant de l'employeur dans la relation contractuelle....................................................................................... 367 Section 1 - Le rôle normatif du contrat de travail................................................... 368 § 1 - Une relation de type statutaire ?.................................................................368 A - Les enseignements de l'histoire............................................................... 369 a - La période préindustrielle.................................................................... 369 b - L'industrialisation................................................................................ 372 B - La réalité de la thèse statutaire................................................................ 374 a - Le droit hérité de l'histoire...................................................................374 1 - Une obligation d'obéissance.......................................................375 2 - Une obligation de loyauté et de correction................................ 377 2.1 - L'étendue de l'obligation...................................................378 2.2 - Le caractère unilatéral de l'obligation.............................. 381 b - L'incidence de la convention collective et d'un droit légal du travail sur la relation salariée.........................................................383 1 - Le statut négocié des salariés................................................... 383 2 - Un statut d'origine légale........................................................... 387 § 2 - L'incontestable rôle normatif du contrat de travail.................................... 388 A - Le contenu du contrat de travail..............................................................390 a - La liberté contractuelle des parties dans l'entreprise non organisée......................................................................................390 b - Le contrat de travail dans l'entreprise organisée................................. 391 B - Le renouveau du contrat de travail.......................................................... 394 Section 2 - Le rôle acquisitif du contrat de travail..................................................397 § 1 - La notion américaine de salarié, une notion hétérogène............................399 A - Définir la subordination...........................................................................401 a - La subordination juridique ou le "right-to-control test".................... 401 b - La dépendance économique ou l'"economic realities test"................ 405 B - Une approche téléologique et pragmatique des critères..........................407 § 2 - Le cas particulier des cadres et des travailleurs rémunérés par le syndicat pour "organiser" l'entreprise..........................................410 A - Le cas des travailleurs payés par le syndicat pour "organiser" une entreprise.........................................................................................411 B - La situation particulière des cadres...........................................................413 a - Les exclusions du statut protecteur du National Labor Relations Act........................................................................................415 1 - L'exclusion légale des supervisors.......................................... 415 2 - L'exclusion prétorienne des managers.....................................418 b - La suprématie des impératifs économiques sur la liberté syndicale.............................................................................................. 419 Conclusion du Chapitre.......................................................................................... 420 TITRE III - La souveraineté incontestée de l'autorité patronale....................... 423 CHAPITRE I - L'omnipotence patronale en l'absence de syndicat dans l'entreprise................................................................................. 425 Section 1 - L'envahissante théorie de l'emploi discrétionnaire...............................425 § 1 - Les origines du principe de l'emploi discrétionnaire et les raisons de sa réception par le droit...............................................426 A - Les origines de la théorie........................................................................ 426 B - Les raisons d'une réception rapide de la théorie par le droit...................428 § 2 - L'étendue des pouvoirs de l'employeur dans la théorie de l'emploi discrétionnaire.................................................................... 429 A - Les limites au pouvoir de licencier discrétionnairement........................ 432 a - La responsabilité contractuelle (contract theories)............................. 433 1 - Le contrat tacite ou implied contract........................................433 2 - La convention de bonne foi et d'équité (covenant of good faith and fair dealing)................................................436 b - La responsabilité délictuelle (tort theories)........................................440 1 - La définition de l'ordre public................................................. 441 2 - La violation de l'ordre public.................................................... 443 B - La permanence de la théorie de l'emploi discrétionnaire....................... 444 a - Des obstacles économiques à une application extensive des exceptions.................................................................................... 446 b - Une portée encore limitée au licenciement.........................................447 Section 2 - Le contrôle des contestations salariales............................................... 448 § 1 - La prévention des poursuites judiciaires................................................... 449 A - Le problème des clauses limitatives de responsabilité ou "clauses de démenti" (disclaimers)............................................... 449 B - Les mécanismes transactionnels............................................................. 451 § 2 - L'organisation d'une procédure privée de règlement des conflits : l'arbitrage......................................................................... 455 A - Une politique favorable à l'arbitrage...................................................... 456 a - Historique du droit de l'arbitrage en droit du travail.......................... 456 b - La jurisprudence Gilmer et ses conséquences.................................... 458 B - Les difficultés et critiques soulevées par cette politique........................ 460 a - L'application de la Federal Arbitration Act (FAA) au contrat de travail............................................................................................ 461 b - Le consentement des parties............................................................... 463 1 - La nature contractuelle de la clause d'arbitrage...................... 463 2 - Garantir un consentement libre, éclairé et volontaire ?...........467 c - La définition d'une procédure d'arbitrage juste et équitable...............469 1 - La définition d'une procédure arbitrale ?.................................469 2 - Le contrôle judiciaire des sentences arbitrales (judicial review)......................................................................470 Conclusion du Chapitre.........................................................................................471 CHAPITRE II - La présence syndicale dans l'entreprise : un partage des pouvoirs à la discrétion de l'employeur..................... 473 Section 1 - La résistance patronale au partage des pouvoirs.................................474 § 1 - La négociation facultative : la légitime résistance de l'employeur à la négociation......................................................................................474 A - L'orientation de la jurisprudence.............................................................475 B - Une obligation de négocier restrictivement appréciée............................ 477 § 2 - L'échec des négociations ou le retour à l'exercice unilatéral du pouvoir de direction..........................................................................480 A - La définition de "l'impasse".................................................................... 480 B - Le pouvoir unilatéral de l'employeur au-delà de "l'impasse"..................482 Section 2 - Le renforcement conventionnel du pouvoir patronal..........................484 § 1 - "Management rights clause" ou la clause de réserve de droit.................. 485 § 2 - "Zipper clause" ou la limitation contractuelle à l'obligation de négocier.............................................................................................485 Conclusion du Chapitre...........................................................................................487 CONCLUSION DE LA DEUXIÈME PARTIE.........................................................489 CONCLUSION GÉNÉRALE.................................................................................... 491 Annexes 497 Bibliographie ............................................................................................................. 525 Index alphabétique..................................................................................................... 585 Table des matières...................................................................................................... 605

There are no comments for this item.

Log in to your account to post a comment.
Koha 18.11 - INSEAD Catalogue
Home | Contact Us | What's Koha?